Extension de maison : règles à connaître (règles d’urbanisme en vigueur etc)

Découvrez dans cet article sur l’extension de maison, toutes les règles d’urbanisme à connaitre.
Vous trouvez votre maison trop petite ? Pourquoi ne pas l’agrandir en mettant en place une extension ? Nous vous conseillons d’étudier cette méthode si vous avez besoin au fil du temps de mètre carré supplémentaire. Elle vous évitera également de forcément déménager quand vous souhaiterez vivre dans une maison plus grande. L’extension de maison se présente comme la solution la plus simple pour palier à un manque de place due a par exemple l’arrivée d’un enfant, de créer un bureau ou même de créer un nouveau bureau. Sans oublier la plus value que votre maison fera lord de l’installation de cette extension.

Quelles sont les extensions possibles ?

En effet votre maison peut accueillir des extensions, mais attention pas n’importe lesquels car oui votre maison est un bâtiment solide mais est aussi constitué de murs porteurs qui ont été conçu pour faire en sorte que votre maison tienne sur elle même. Les fondations sont importantes mais pas inexploitable car oui il existe plusieurs extensions que vous pourrez entreprendre :

- Vous pourrez créer une nouvelle chambre pour faire face à un nouvel événement comme une chambre de bébé ou encore une chambre d’amis
- Vous pourrez aménager un grenier pour pouvoir entreposer des vieilles affaires dont vous ne voudriez pas vous séparer.
- Construction d’un petit bureau pour votre nouveau métier.
- Agrandissement de votre garage pour créer une nouvelle pièce et pouvoir enfin mettre votre voiture a l’abri.
- Réduction de votre jardin et aménagement de surface.

Quelles sont les règles liées à l’extension de maison ? Beaucoup de possibilités vous sont offertes

Il existe de nombreuses règles d’urbanisme qui régissent les extensions de maison. Elles sont pour la plupart établis par la commune dans laquelle vous être installé, aussi appelé plan local d’urbanisme. Vous aurez deux possibilités d’extensions qui seront aussi avantageuses l’une que l’autre car offrant plus de place habitable. Vous pourrez mettre en place une extension qui va parfaitement s’intégrer dans votre maison, comme une sorte de pièce imbriqué, ou bien mettre en place une extension avec différents matériaux comme le bois ou encore le métal.

Il existe aussi des normes plus précises comme la RT 2012, qui est une réglementation thermique qui elle va interdire la création d’une extension qui dépasserait plus de 30% ou qui serait de plus de 150 mètre carrée, de la surface globale de votre maison. Il vous faudra aussi étudier les sols et repérer les parcelles constructibles pour notamment régler les problèmes de fondation afin de leur assurer une durée dans le temps convenable.

Pour les démarches que vous devrez entreprendre, vous pourrez être rassuré car il vous suffira d’une simple déclaration de travaux si votre extension crée une emprise au sol de 5 à 20 mètre carré. De plus si vous vous situez en zone urbaine vous pourrez profiter de 40 mètre carrée, si la surface totale de votre maison ne dépasse alors pas les 170 mètres carrée qui dans ce cas la vous obligeront à vous munir d’un permis de construire.

Lire aussi :

Quel matériau pour mon extension ?
La vérande, véritable pièce à vivre supplémentaire

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter